Les véhicules électriques individuels type trottinettes électriques, gyropodes, monocylcles et autres hoverboards sont des moyens de transport urbains qui apportent de nouvelles solutions pour se déplacer au quotidien. Afin de prendre en compte l’existence de ces nouveaux engins, de plus en plus nombreux dans les rues et l’espace public, depuis octobre 2019 le code de la route est modifié pour encadrer leur usage.

L’engin de déplacement personnel motorisé est un véhicule sans place assise, conçu et construit pour le déplacement d’une seule personne et dépourvu de tout aménagement destiné au transport de marchandises, équipé d’un moteur non thermique ou d’une assistance non thermique et dont la vitesse maximale est supérieure à 6 km/h et ne dépasse pas 25 km/h.

Qui peut les conduire ? Il faut avoir au minimum 12 ans.Les règles de circulation 

En agglomération, les EDPM sont interdits de circuler sur le trottoir. Ils ont obligation de circuler sur les pistes et bandes cyclables ou sur la route (routes dont la vitesse maximale est inférieure ou égale à 50 km/h).
Hors agglomération, leur circulation est interdite sur la chaussée, elle est strictement limitée aux voies vertes et aux pistes cyclables. La circulation peut être autorisée localement (suivant accord préfectoral ou municipal) et sous certaines conditions : le port du casque attaché et le gilet de haute visibilité sont obligatoires. En plus la circulation de jour comme de nuit doit s’effectuer avec les feux de position de son engin allumés.
Les EDPM ne doivent pas dépasser les 25 km/h.
Le stationnement sur un trottoir n’est possible que s’il ne gêne pas la circulation des piétons.
Il est interdit de porter à l’oreille des écouteurs ou d'utiliser le téléphone tenu à la main.
Les EDPM doivent être équipés de feux avant et arrière, de dispositifs rétro-réfléchissants, de frein, et d’un avertisseur sonore.
Le transport de passager est interdit.

Bien s'équiper, bien se protéger
Il est fortement conseillé de porter un casque et des gants pour faire face aux éventuels risques de chute. Les genouillères, coudières et protège-poignets, sont également recommandés ainsi que gilet rétroréfléchissant ou vêtements et accessoires de haute-visibilité.
A noter ! les véhicules homologués (certificat d’homologation CE) assurent une qualité et une sécurité pour le pilote.

La réglementation pour les trottinettes et engins de déplacement personnel motorisé

Toutes les infos sont sur le site du Ministère de la transition écologique et solidaire.